Vladimir Davidovitch ASHKENASY (1937- )

Prenez le temps d’écouter les illustrations sonores!

Né le à Gorki en URSS, Vladimir Davidovitch Ashkenazy, ou Achkenazi, est un pianiste et chef d’orchestre russe, naturalisé islandais, résident suisse.

Sa mère, Yevstolia Grigorievna (née Plotnova), est issue d’une famille de paysans russes orthodoxes, son père est le pianiste et compositeur juif David Ashkenazy.

Ayant remporté en 1955 le deuxième prix au Concours international de piano Frédéric Chopin, il enregistrera l’œuvre complète de Chopin pour piano, que je vous conseille vivement de vous procurer. Sa technique, sa compréhension de l’auteur, son sens mélodique, sa grande précision rythmique, explique la force de ses interprétations :

– Enregistrements complets : « Askenazy plays Chopin » :

Vladimir Ashkenazy: The complete nocturnes by Chopin :

Ashkenazy plays Chopin –  Preludes & Impromptus

Ashkenazy plays Chopin –  Ballades et scherzos  :

Ashkenazy plays Chopin –  Etudes :

Il est capital pour les amateurs ou les élèves et les professionnels d’écouter de la musique, de découvrir ou redécouvrir les grands pianistes. Tant d’œuvres interprétées différemment par des pianistes variés. Chaque sensibilité trouve son interlocuteur, et mon rôle en tant que pédagogue est de faire découvrir ce que pense intéressant, sur le plan de la composition et de l’interprétation. Il est certain que de l’école russe, Vladimir Ashkenazy offre des interprétations de valeur. Il allie parfaitement technique et musique.

En 1956, il est lauréat au Concours musical international Reine-Élisabeth-de-Belgique et puis au Concours international Tchaïkovsky en 1962 :

V. Ashkenazy: The complete « The seasons Op. 37a » (Tchaikovsky):

Barcarolle – piano – Vladimir Ashkenazy ( Tchaikovsky )

Il a aussi enregistré les vingt-quatre préludes et fugues de Chostakovitch:

Shostakovich Op.87 Prelude & Fugue No.1 C major – Ashekenazy:

– Sa parfaite interprétation des compositions pour piano de Rachmaninov:

Shostakovich Op.87 Prelude & Fugue No.1 C major – Ashekenazy

Ashkenazy plays Rachmaninov Piano Concertos (2CDs) – CD 1

Personnellement, je suis particulièrement sensible à ses interprétations des préludes de Rachmaninov: je peux les réécouter et y découvrir quelque chose de nouveau à chaque fois. Ce pianiste sait être émotionnel, précis, mais simple, juste, naturel. Rachmaninov aimait rappeler les cloches : c’est ce qu’il a traduit dans ce somptueux prélude, que je vous encourage à écouter avec attention :

Ashkenazy plays Rachmaninov Prelude Op.32 No.10 in B minor :

Ce prélude de Rachmaninov est très sensoriel :

Rachmaninoff – Etude-tableau Op.39 No.2 in A minor :

Enfin, cette œuvre magistrale : Vladimir Ashkenazy plays Rachmaninoff Etudes-Tableaux op. 39

Le répertoire de V. Ashkenazy est des plus vaste :

– Des enregistrements des cinq concertos de Prokofiev :

Vladimir Ashkenazy – Prokofiev – Concerto nr 2 – 1st Mov. – Cadenza

5 concertos de Beethoven :

32 Sonates de Beethoven :

Ashkenazy plays Beethoven Concerto 5: Emperor (complete)

– les deux concertos de Brahms ou encore des dix sonates de Scriabine. Il aborde tous les genres mais évite de plus en plus Liszt et la musique contemporaine :

Vladimir Ashkenazy – Brahms – Piano Concerto No 1 :

Vladimir Ashkenazy ne s’attaquera ni aux compositions de Liszt, ni à celle de la musique contemporaine.

A la moitié de sa carrière, Ashkenazy se concentre aussi sur l’étude de la direction orchestrale.

Il dirige notamment les symphonies de Sibelius et de la musique orchestrale de Rachmaninov.

De 1989 à 1999, il sera le chef permanent du Deutsches Symphonie-Orchester Berlin. En 1996, il devient le chef principal de l’Orchestre philharmonique tchèque, en 2004, il est nommé directeur musical de l’Orchestre symphonique de la NHK, et en 2009 directeur musical de l’Orchestre symphonique de Sydney.

Vladimir Ashkenazy est actuellement  président de la Rachmaninoff Society.